La soirée du 24 décembre, ma première sortie toute seule comme ça. ^^ Je suis allée à Roppongi, comme la veille. Je connaissais le nom d'une seule boîte, donc j'y suis allée. Là, y avait le manager assis dehors sur sa table, près de la porte, et deux jeunes Japonais qui semblaient hésiter. Sinon, dans toute la ruelle, personne. Bon, il devait être même pas 21h... Problème, le dernier métro est vers minuit, mon hôtel fermait à 1h, et je m'étais réveillée à 5h30 (pas fait exprès). Donc soit je rentrais avant minuit, soit après 5h, en gros. Et en partant à minuit, faut pas arriver trop tard non plus...

Un des deux Japonais m'aborde, je sais plus trop ce qu'il me disait, il a commencé par me poser quelques questions, puis il m'a proposé d'aller ailleurs, comme il y avait encore personne. Entre attendre là sans savoir quoi faire et m'amuser, j'ai choisi de m'amuser, donc j'ai accepté, et je les ai suivis au Gaspanic. Il y a trois versions de Gaspanic à Roppongi, une boîte, un bar, et euh... je sais plus, et je sais même plus auquel je suis allée. Sur les deux Japonais, y en avait un qui parlait pas anglais, donc c'était pas très pratique. Celui qui parlait anglais m'a demandé ce que je voulais boire, et il a payé pour les trois. 300 yen la bouteille de Smirnoff Ice (2 ou 3 euros) ! Il y a des tarifs spéciaux en fonction des jours et de l'heure. Là je crois que c'était toute la soirée, et l'autre fois où j'y suis allée ça devait être jusqu'à 23 heures je crois. C'était entrée gratuite, mais avec obligation de consommer, donc on a bu deux bouteilles chacun. Bon la Smirnoff Ice, ça va. ^^ Et c'est lui qui a payé les six bouteilles.

Il traduisait pour son pote qui parlait pas anglais. A un moment, il me dit que son pote a dit que j'étais beautiful. Sauf que son pote lui demande ce qu'il a dit, et c'est là que l'autre a sorti kawai... Et le pote a acquiescé. Il a un peu traduit sans truc à traduire en fait. XD Mais bon, qui va au Japon sans jamais avoir entendu le mot kawai, ne ? Son pote m'a un peu dévorée des yeux toute la soirée, et il était super timide. Bon je vais mettre le prénom de celui qui parlait anglais, ce sera plus pratique, c'est pas comme si c'était très grave, je suppose. Il s'appelle Fuuta. (Sur la photo où je suis avec un Japonais, c'est lui.) Il a voulu qu'on danse. Je voulais bien, moi, mais... il s'est très vite collé à moi, il faisait une demi-tête de moins que moi, bon j'avais des talons en plus, ce qui aidait pas, mais... ça le faisait pas trop... Assez vite il a demandé s'il pouvait m'embrasser, il me l'a demandé je ne sais combien de fois, il m'a aussi demandé comment je réagirais s'il essayait. Euh, si je veux pas, pourquoi tu veux essayer ? ¬_¬ Il m'a dit que je sentais bon, aussi, et m'a demandé ce que c'était comme parfum.

Le problème avec les Japonais, c'est qu'ils dansent vraiment mal... Bon les Français c'est pas toujours trop ça, mais les Japonais... ils sont debout et ils bougent un peu les épaules, comme on fait quand on est assis et qu'on entend une musique qu'on aime bien. Et quand il venait se coller à moi, il bougeait le bassin d'avant en arrière... -_-' Il m'a dit plusieurs fois que je dansais bien mais je lui ai jamais retourné le compliment. En fait je lui en ai jamais retourné aucun, je crois. ^^' J'ai dansé avec son pote, aussi, aussi souple qu'un balai, mais à la limite, je préférais, c'est moi qui le faisais bouger, après l'avoir empoigné. XD Oui c'était torride... Mais il bougeait pas assez vite, alors je lui ai sorti "Hayaku, hayaku !" mais je sais pas trop s'il a compris ce que je voulais dire. XD Il a juste répété en rigolant... ^^'

Quand je me suis rassise, y a la Japonaise à côté qui s'est levée pour danser. J'ai jamais rien vu d'aussi flippant de toute ma vie. Je me sentais gênée pour elle, carrément. J'avais une amie qui dansait comme ça mais elle était toute minuscule et c'était mignon (je l'avais quand même vite arrêtée), mais là c'était la fille qui faisait assez classe, élégante, alors... en fait, elle lançait violemment les hanches de côté, à droite et à gauche, mais en restant super rigide ! Comme si elle essayait de se débarrasser de quelque chose, un peu. C'était vraaaaaiment bizarre...

Après Fuuta m'a dit qu'il y avait des Français de l'autre côté (on était pas beaucoup, c'était assez petit, l'étage où on était, et on devait être une quinzaine je crois), et le Français est venu nous proposer de les rejoindre. Il était à Tokyo pour une année, il avait une copine japonaise et son meilleur ami était venu le rejoindre pour les vacances, et y avait une deuxième Japonaise, toutes les deux très mignonnes. Elles ont poussé le meilleur ami vers moi, en lui disant de danser avec moi comme je savais danser. Mais je crois pas qu'il se soit farci 10'000km pour danser avec une Française... XD On a passé le reste de la soirée avec eux, et j'ai dû partir vers 23h30 pour être sûre de pouvoir rentrer à l'hôtel.

C'était sympa, comme soirée, mais pas extraordinaire non plus... Fuuta m'a donné son adresse, son numéro de téléphone, en me disant de l'appeler si j'avais un problème. C'était sympa. ^^ Je me demandais si c'était juste par politesse ou s'il avait l'intention pour de vrai de garder contact, avec les Japonais je sais jamais trop, mais je me suis dit que pour qu'il me file les deux, c'est qu'il devait en avoir envie quand même...