Le samedi soir, j'avais rendez-vous avec Fuuta. On devait se retrouver à 21h à la sortie 3 du métro à Roppongi. Comme je savais pas exactement combien de temps il me faudrait, j'étais partie assez tôt, et je suis arrivée avec un quart d'heure d'avance. Lui, un quart d'heure de retard. Il y avait un vent phénoménal, j'étais congelée, j'ai vu plein de gens attendre et les voir repartir avec la personne attendue, et moi j'attendais toujours... Je voulais qu'on aille manger ensemble, comme ça je pouvais aller au resto, comme j'avais quelqu'un pour lire la carte, mais il avait déjà mangé, donc on est allés juste manger un hamburger. C'est lui qui a payé. Chaque fois qu'on s'est vus, il a toujours tout payé. Je sortais mon argent, hein, quand même, mais chaque fois il me disait qu'il payait. Je crois que là-bas c'est encore plus fort qu'ici, le "c'est à l'homme de payer". Je savais pas trop quoi prendre, c'était pas écrit en anglais, et il m'aidait pas. >< Pour les boissons, j'ai mis un certain temps à déchiffrer les katakana, aussi... Je les avais pas révisés, j'aurais dû.


Après on est retournés au Gaspanic. Il m'a dit que son pote avait autre chose de prévu. Quelque chose me dit qu'il lui a même pas demandé, mais bon, je n'ai aucune certitude, laissons-lui le bénéfice du doute. C'est ce soir-là qu'on a eu la discussion à propos de l'hôtel. Il a commencé par me demander s'il pouvait rentrer à l'hôtel avec moi. Je lui dis qu'on peut pas amener d'invités dans les chambres, j'avais vu ça dans l'entrée de l'hôtel, ça me donnait une bonne excuse. Là il me dit qu'on peut aller dans un autre hôtel, je lui dis que j'ai déjà un hôtel, il me rassure en disant qu'il peut payer. Thanks... Il m'a demandé quel parfum je mettais, aussi.

Comme la musique était forte, on communiquait par écrit dans mon carnet, donc il me reste des traces écrites. ^^

- Can we stay another hotel ?
- I don't think so
- You mean NO ?

¬_¬ Les Japonais peuvent aussi ne pas comprendre ce qu'ils veulent pas comprendre, même s'ils sont censés comprendre mieux que nous les non-dits...

Je lui ai expliqué que je le faisais pas without love, il me demande si "I love you" c'est si important que ça... >< Mais c'est paaaas le problème... Il a un peu passé la soirée à essayer de m'embrasser, mais bon, c'était sympa, à part ça. Je pensais que j'aurais plus de nouvelles de lui, une fois qu'il aurait compris qu'on le ferait pas, maaaais il m'a surprise, il m'a réécrit quand même.

Il m'a payé deux Smirnoff Ice, qu'il a commandées direct (il en a pris 4) pendant l'happy hour. Et après, une Tequila. Au début je voulais pas, j'ai juste goûté, c'est pas bon du tout, ou plutôt ça ressemble plus à du désinfectant qu'à un truc que je boirais pour le plaisir. Il m'a dit d'en boire juste la moitié. Bon, d'accord. Oh, et tant qu'à boire la moitié, autant finir. -_- Je tiens à préciser que toute personne étant avertie de l'astuce pour me faire boire de la Tequila ne pourra pas l'utiliser. =p Mais j'aime pas faire les choses à moitié... =/

Vers 23h30, j'ai dû partir, pour être sûre d'arriver jusqu'à l'hôtel avant qu'il n'y ait plus de métro et pendant que la réception était toujours ouverte. C'était fun... J'étais pas bourrée, mais... je trouvais pas spécialement nécessaire de faire avancer mes pieds sur deux lignes droites parallèles. J'en étais capable si je faisais l'effort, mais j'avais juste pas envie. J'ai enfin compris pourquoi les gens marchent de travers quand ils ont bu. Oui j'ai encore de nombreuses découvertes à faire quant aux effets de l'alcool. ¬_¬ L'état dans lequel on est, c'est drôle aussi. ^^

J'avais rien mangé d'autre qu'un petit hamburger, et mon repas précédent devait remonter à bien plus tôt dans la journée, et c'était juste un truc à grignoter, je tiens à préciser que je tiens pas spécialement super mal l'alcool non plus... =)


26_d_cembre___Samedi__52__m_tro___minuit


Là il y avait pas encore trop de monde, il n'y avait que deux rangées de monde. Quand il y a vraiment beaucoup de gens, il y a trois rangées. Bon j'ai pris la photo pour une autre raison. =p