J'ai dû mettre trois bonnes semaines à rentrer. On a commencé les partiels, je planais toujours complètement, je me sentais pas du tout concernée. Toutes mes amies stressaient, et moi ça m'atteignait vraiment pas. Je stresse jamais, certes, mais en général je comprends, au moins. Là, même pas. J'étais ailleurs. Et j'avais changé... Au Japon j'étais quelqu'un d'autre. En revenant, au début, j'étais toujours cette fille. Après, je suis redevenue moi, après quelques semaines... Aujourd'hui, bon j'ai même reçu les notes du deuxième semestre, donc c'est dire si les partiels du premier semestre sont loin, mais... c'était trop décalé pour que je puisse avoir l'impression que ça s'est passé pour de vrai. Surtout les nuits en boîte. Quand je me suis envolée pour le Japon, j'étais pas super excitée comme la première fois, d'ailleurs c'en était angoissant d'être juste contente mais sans plus. Comme si j'avais plus rien à découvrir, comme j'y étais déjà allée. Mais en fait c'était encore mieux que la première fois. J'ai fait des choses différentes, la température était bien plus facilement supportable, j'ai pu parler japonais, j'ai fait quelques rencontres, et je suis sortie toute la nuit...

Dès que je suis rentrée, je me suis dit qu'il fallait que je reparte, c'était comme si je devais fixer une date pour pouvoir continuer à avancer. Comme c'était pas possible, j'ai fait sans. Maintenant c'est moins pire, comme impression. Et puis je sais que je vais y retourner dans quelque temps, même si je sais pas exactement quand... On verra bien ! =)